Archives de tags | Macron

Chroniques du règne de Manu 1er dit Le Turpide.

Chronique du 1er septembre Depuis le Royaume de Danemark où il s’en était allé faire des mondanités, avec de véritables altesses couronnées et blasonnées et recevoir tous les honneurs dus à son orgueil, son Ivresse des Altitudes communiqua sur la démission de son Grand Jardinier. Précédemment, les services du Château, sous la houlette de la […]

Chroniques du règne de Manu 1er dit Le Turpide.

Chronique du 28 août La nouvelle fit l’effet d’une bombe: voilà qu’après avoir perdu son bras gauche armé, être en passe de perdre son bras droit, sa Très-Haute-Suffisance venait de perdre son Grand Jardinier, le sieur de Hue-L’Eau, qui, las d’avaler couleuvres sur couleuvres, décidait de jeter l’éponge. Invité par une gazette parlée très en […]

Chroniques du règne de Manu 1er le Turpide.

Chronique du 3 au 8 août « Je n’aime pas les piscines, je préfère la mer ». C’est par ces hautes et profondes paroles que notre Grand Communicateur reprit langue avec ses sujets. Cela faisait quatre jours qu’il attendait ce moment unique qui lui permettrait de remonter spectaculairement dans les carottages d’opinion . Rien n’avait été laissé […]

Chroniques du règne de Manu 1er le Turpide

Chronique de la semaine du 28 juillet au 3 août. Patatras…C’était le bruit que fit sa Trébuchante Petitesse en dégringolant de son piédestal. Dans toutes les enquêtes menées auprès des Riens et des Riennes, lesquelles enquêtes étaient pourtant tripatouillées à loisir par les faiseurs d’opinion, notre Déchu Zéphyr apparaissait au plus bas de sa popularité. […]

Chroniques du règne de Manu 1er le Turpide.

« Une tempête dans un verre d’eau ». Notre Fieffé Manipulateur avait suivi mot pour mot les conseils des ses Conseillers, ces gens payés fort cher qui avaient oeuvré pendant des jours au Château pour échaffauder la riposte à ce qui prenait les proportions d’une affaire d’Etat. Sa Pétocharde Petitesse avait fait annuler sa Sainte apparition sur le Tour de France prévue pour le mercredi. Le mardi, la Commission des Lois – qui faisait donc office de Commision d’Enquête sur ce qui désormais occupait bien des discussions des Riens et des Riennes- entendit le Préfet de la Maréchaussée, lequel parla des relations qu’entretenaient le Sieur de GrosBras et quelques officiers de ses services en ces termes : « copinage malsain ». Tout était dit.

Chroniques du règne de Manu 1er Le Turpide

Chronique du 23 juillet. Le Tout-Paris attendait impatiemment l’audition devant la Commission des Lois du Grand Chambellan, le duc de Colon. Pour ronger leur frein, les gazetiers, que l’on trouva soudain bien réveillés et moins enclins à engloutir les croquettes avec lesquelles le Château les nourrissait d’ordinaire, réexaminèrent la barbouzeuze affaire sous toutes les coutures […]

Chronique du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux – 6 juillet

Chronique du 6 juillet. Avant que d’aller tremper son Auguste Postérieur dans la piscine du fort de Brégançon – dont les travaux avançaient à grand pas, notre Maitre Nageur ayant finalement renoncé à la porcelaine de Sèvres pour un bois fort précieux dont l’aspect cependant vu de loin faisait fort quelconque- sa Trémoussante Majesté s’en […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux.

Chronique du 24 juin. A peine l’affaire des Assiettes étouffée – les Riens et les Riennes étaient dans l’esprit de de notre Grand Vaisselier des oublieux, des impécunieux, en un mot des imbéciles dont on pouvait facilement venir à bout – son Immense Splendeur s’avisa qu’il lui faudrait bientôt sacrifier à la tradition inaugurée par […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux

Chronique du 17 juin Aquarius, Aquarius ….notre Cynique Altesse pensait en avoir fini avec ce nom ! Mais voilà qu’une ancienne Grande Chambellan du roi Françoué, tonnait un « J’accuse » des plus vigoureux, elle qu’on n’avait point entendue pendant le précédent règne, hormis au début lorsqu’il s’était agi de faire voter une loi permettant à des couples […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux

Le temps ne s’améliorait toujours pas, et il semblait à certains Riens et Riennes que le prédécesseur de notre Grand Ruissellement, le roi Françoué, dont l’inauguration du règne avait commencé sous une pluie battante, était encore en fonction. Ce roi déchu, qui n’avait pas osé se représenter au Tournoi de la Résidence Royale, et qui avait servi de marche-pieds à notre Petit Monarc, qu’il avait tout d’abord installé comme porte-parole du Château, puis ensuite comme Chambellan des Finances au palais de Bercy, où notre Cireux Banquier avait commencé à démarcher ses Très-Riches-Amis dans le but de devenir le prochain Roi, s’en allait courant le pays de supermarchés en supermarchés, pour dédicacer un livre que d’aucuns, fort mal appointés, avaient écrit pour lui, (…)