Non classé

Chronique du règne de Manu 1er dit le Turpide.

Chronique du dimanche 14 octobre. Son Impuissance Horlogère était de retour de la lointaine Erevan, où elle s’en était allée glorifier la langue française et oublier tous les petits tracas qui lui pourrissaient sérieusement son règne. Les gazetiers se momifiaient littéralement d’attendre le Grand Remaniement. Ils scrutaient nerveusement les cheminées du Château, mais en vain. […]

Chronique du règne de Manu 1er dit le Turpide.

Chronique du 7 octobre On était dimanche, et aucune fumée blanche n’avait flotté au dessus du Château. Le fauteuil de Grand Chambellan aux Affaires Intérieures était toujours occupé d’une fesse par le Premier Grand Chambellan, monsieur du Havre, pendant que l’autre moitié de son auguste postérieur occupait le fauteuil qui lui avait été dévolu voilà […]

Chroniques du règne de Manu 1er dit le Turpide.

Chronique du 3 octobre « Laissez-venir à moi les aigrefins, les gredins, les bandits de grand chemin, les coquins, les trousse-jarret, les canailles, les gibiers de potence,, les fripouilles, les brabançons, car ils sont tous enfants de la StartupNation ! ». Notre Alleluiesque Suzerain ne s’était pas contenté de tancer les chômeurs, il avait surtout décidé de se […]

Chroniques du règne de Manu 1er le Turpide.

« Une tempête dans un verre d’eau ». Notre Fieffé Manipulateur avait suivi mot pour mot les conseils des ses Conseillers, ces gens payés fort cher qui avaient oeuvré pendant des jours au Château pour échaffauder la riposte à ce qui prenait les proportions d’une affaire d’Etat. Sa Pétocharde Petitesse avait fait annuler sa Sainte apparition sur le Tour de France prévue pour le mercredi. Le mardi, la Commission des Lois – qui faisait donc office de Commision d’Enquête sur ce qui désormais occupait bien des discussions des Riens et des Riennes- entendit le Préfet de la Maréchaussée, lequel parla des relations qu’entretenaient le Sieur de GrosBras et quelques officiers de ses services en ces termes : « copinage malsain ». Tout était dit.

Chroniques du règne de Manu 1er Le Turpide

Chronique du 23 juillet. Le Tout-Paris attendait impatiemment l’audition devant la Commission des Lois du Grand Chambellan, le duc de Colon. Pour ronger leur frein, les gazetiers, que l’on trouva soudain bien réveillés et moins enclins à engloutir les croquettes avec lesquelles le Château les nourrissait d’ordinaire, réexaminèrent la barbouzeuze affaire sous toutes les coutures […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux

Le temps ne s’améliorait toujours pas, et il semblait à certains Riens et Riennes que le prédécesseur de notre Grand Ruissellement, le roi Françoué, dont l’inauguration du règne avait commencé sous une pluie battante, était encore en fonction. Ce roi déchu, qui n’avait pas osé se représenter au Tournoi de la Résidence Royale, et qui avait servi de marche-pieds à notre Petit Monarc, qu’il avait tout d’abord installé comme porte-parole du Château, puis ensuite comme Chambellan des Finances au palais de Bercy, où notre Cireux Banquier avait commencé à démarcher ses Très-Riches-Amis dans le but de devenir le prochain Roi, s’en allait courant le pays de supermarchés en supermarchés, pour dédicacer un livre que d’aucuns, fort mal appointés, avaient écrit pour lui, (…)

Parole d’insoumise

Parole d’insoumise

Une petite mise au point en réponse à l’article paru dans Libé http://www.liberation.fr/france/2018/01/02/communistes-insoumis-il-faut-que-l-on-arrive-a-depasser-nos-rancunes_1619998 Je vais faire court, et essayer d’aller à l’essentiel. Ce billet n’engage que moi, je n’ai aucune volonté de régler des comptes, mais de rétablir quelques faits soigneusement omis dans cet article, dont le titre est une véritable prétérition … Quand on prétend […]