Julie d'Aiglemont

Chroniques du règne de Manu Le Petit au temps de la grippe pangoline

Chronique du vingt-huitième jour de décembre, en l’an de grande disgrâce 20 Où il est question de petites poupées, d’indignité et d’une grande Croisade… On était entré dans les derniers jours de cette annus horribilis. Le Roy – dont la quarantaine n’avait point excédé la septaine – s’était fait transporter avec sa suite, en compagnie […]

Chronique du règne de Manu le Petit, au temps de la grippe pangoline

Chronique du quatorzième jour du mois de décembre, en l’an de disgrâce 20 Où il est question de coups bas, de manigances honteuses et de bêtes en tout genre… Voulant éviter le déshonneur et le bannissement du royaume, le duc du Dard-Malin, Chambellan aux Affaires Domestiques, s’assura le concours de l’implacable Sieur Teutonic pour rentrer […]

Chroniques du règne de Manu 1er dit le Petit, au temps de la grippe pangoline.

Chronique du huitième jour du mois de décembre de l’an de disgrâce 20. Où il est question de filiation, de sédition et de versification… Le trépas du très vieux et très cacochyme roi Valkiry fut l’occasion pour Notre Petit Ordonnateur des Pompes Funèbres de se livrer à un long et dégoulinant panégyrique, qu’il infligea à […]

Chroniques du règne de Manu 1er dit le Petit au temps de la grippe pangoline

Chronique du deuxième jour du mois de décembre, en l’an de disgrâce 20… Où il est question de coups bas, de neige interdite et d’une riante perspective… Les Riens et les Riennes furent très nombreux à battre les pavés des cités du pays pour protester vigoureusement contre l’édit du duc du Dard-Malin, lequel édit avait […]

Chroniques du règne de Manu Le Petit, au temps de la grippe pangoline.

Chronique du huitième jour du mois de novembre de l’an de disgrâce 20 Où il est question de supputations en tout genre, d’une fracassante nouvelle…sans oublier la dinde… Au Château, c’était la consternation. Le Roy était grandement éploré. On le disait au plus mal, suffoquant et ergotant sans cesse « Que vais-je devenir ? Que vais-je devenir ? » […]

Courte chronique du 1er du mois de septembre

Le Sieur Jaifroid de la Face de Pet, obscur gazetier ayant son couvert, son crachoir et son rond de serviette dans tous les salons des Lucarnes Magiques depuis que Notre Cynique Tartuffe lui avait accordé une année auparavant un long entretien, lequel était ensuite paru dans sa gazette répondant au doux nom de « Tares […]

Chroniques du règne de Jupithiers, au temps de la grippe pangoline.

Chronique du vingtième jour du mois d’août de l’an de disgrâce 20 Où il est question de papouilles et de bisouilles, d’ambitions et de vices. Le fort de Brigand-çon bruissait de mille préparatifs. On attendait Frau Bertha, la Grande Chambellane de la Germanie, ainsi que sa suite de laquais et de conseillers. Notre Sautillant Jouvenceau […]

Chroniques du règne de Jupithiers, au temps de la grippe pangoline

Une petite chronique…Chronique du huitième jour du mois d’août de l’an de disgrâce 20 Où il est question de prouesses, d’oublis et de folles perspectives… Les gazettes furent prolifiques. On ne parla pendant deux jours que de Sa Grande Hablerie et de ses prouesses au pays du Cèdre. Ses thuriféraires avaient oublié que lors de […]

Chroniques du règne de Jupithiers, au temps de la grippe pangoline

Quelques brèves publiées de la plus récente à la plus ancienne… « Il fallait punir les Massaliotes qui avaient commis deux crimes irréparables : choisir une Jardinière comme Bourgmestresse et aduler le Professeur Klorokine, que l’on appelait aussi le Savant de Marseille ou encore Monsieur House, cet arrogant qui se vantait de traiter les malades de […]

Chroniques du règne de Jupithiers, au temps de la grippe pangoline.

Chronique du quatrième du mois d’août de l’an de disgrâce 20 Où il est question de frugalité, de dards en tout genre et de larmes… Le Roy avait pris ses quartiers d’été en sa Forteresse de Brigandçon, sur les riantes rives de la mer Méditerranée. Depuis l’avènement de Sa Coûteuse Bimbeloterie, les lieux avaient été […]