Archive | juillet 2018

Vous parcourez les archives du site par date.

Chroniques du règne de Manu 1er le Turpide.

« Une tempête dans un verre d’eau ». Notre Fieffé Manipulateur avait suivi mot pour mot les conseils des ses Conseillers, ces gens payés fort cher qui avaient oeuvré pendant des jours au Château pour échaffauder la riposte à ce qui prenait les proportions d’une affaire d’Etat. Sa Pétocharde Petitesse avait fait annuler sa Sainte apparition sur le Tour de France prévue pour le mercredi. Le mardi, la Commission des Lois – qui faisait donc office de Commision d’Enquête sur ce qui désormais occupait bien des discussions des Riens et des Riennes- entendit le Préfet de la Maréchaussée, lequel parla des relations qu’entretenaient le Sieur de GrosBras et quelques officiers de ses services en ces termes : « copinage malsain ». Tout était dit.

Chroniques du règne de Manu 1er Le Turpide

Chronique du 23 juillet. Le Tout-Paris attendait impatiemment l’audition devant la Commission des Lois du Grand Chambellan, le duc de Colon. Pour ronger leur frein, les gazetiers, que l’on trouva soudain bien réveillés et moins enclins à engloutir les croquettes avec lesquelles le Château les nourrissait d’ordinaire, réexaminèrent la barbouzeuze affaire sous toutes les coutures […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Turpide.

Chronique de la semaine du 16 au 21 juillet. Cette semaine aurait du être l’acmé, le firmament, le zénith pour notre Glorieux Monarc…las, il n’en fut rien ! Ce fut tout au contraire le début d’un gigantesque patatras. Tout avait si bien commencé, ou plutôt si bien fini ! Sa Sportive Grandeur avait fort astucieusement réussi à […]

Chroniques du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux

Notre Exultant Monarc exultait. Il exultait tant et plus qu’il en grimpa sur la table réservée aux gazetiers. L’équipe de la Startup Nation, son équipe, venait de remporter le Tournoi Mondial de la Balle au Pied ! Sa Majesté Déchainée en perdit tout sens de la mesure, sous les yeux narquois du Tsar Poutinus, et de la Reine Qu-on-sort, laquelle se cacha le visage lorsque notre Turbulent Galopin se mit à hurler et à agiter les bras en tout sens, tel un vulgaire fanatique, à l’image de ceux que l’on pouvait voir, dans les arènes dédiées à ce véritable culte, se lever en hurlant lorsque l’un des joueurs de leur équipe arrivait à loger la balle dans une sorte de cage, déjouant les jeux de jambes fort gracieux des joueurs adverses et narguant le gardien de ladite cage.

Chronique du règne d’Emmanuel 1er dit le Morveux – 6 juillet

Chronique du 6 juillet. Avant que d’aller tremper son Auguste Postérieur dans la piscine du fort de Brégançon – dont les travaux avançaient à grand pas, notre Maitre Nageur ayant finalement renoncé à la porcelaine de Sèvres pour un bois fort précieux dont l’aspect cependant vu de loin faisait fort quelconque- sa Trémoussante Majesté s’en […]